Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Charilogone Média

Bonjour monsieur, veuillez vous présentez à nos lecteurs !
Bonjour frère Tangué, merci de m'avoir accordé cette occasion de m'exprimer et aussi de clarifier certains points saillants relatifs à l'appel du dialogue inclusif fait par le Groupe de Reflexion sur le Dialogue National Inclusif au Tchad (GRDNIT).
En ce qui me concerne, je me definis comme un cadre politico-militaire et aussi un combattant luttant contre l'injustice et la mise du pays en coupe reglée. Pour ceux qui s'interesse à ma biographie , elle se trouve dans mon Roman écrit et publié dans les editions Edilivre sorti depuis novembre 2014 en trois versions en ligne, en version PDF et papier vendu au prix de 14euros telechargeable sur Amazone et Edilivre.
Tout comme les raisons qui m'ont poussé à rejoindre la lutte armee depuis 1994. Le titre du Roman"LES GRUES RESTENT DANS LES NIDS"
Dites-nous en tant que représentant d'un regroupement des forces armées, comment se porte la lutte armée ?
Pour être franc , depuis notre dernier combat perdu volontairement contre l'armée tchadienne de Deby à Am-Dam en 2009 et les accord conclus entre le Soudan et le Tchad, les désarmements imposé à l'opposition tchadienne armée, une trêve s'était décrété. Certains mouvements ont decidé de quitter le Soudan soit pour la Libye, la RCA, dans la zone de trois frontières, soit dans les régions du Lac-Tchad.

En attendant les moments propices, pendant ce temps de contacts soutenus et des éfforts sont entrain d'être fait pour former de grands groupes qui au moment venu vont se fusionner et relancer  la lutte  si jamais à l'issue de ce Dialogue proposé par le GRDNIT auquel la majorité des partis politique de l'intérieur, la sociéte civile, la diaspora, les mouvements politico-militaires et les religieux n'y apporte rien, alors dans ce cas, de moments sombres attendent le régime MPS. Pour le moment tout semble donner priorité au Dialogue.
Pourquoi avoir voulu accepté de prendre part au projet de GRDNIT?
Très bonne question!..Nous au sein de differents états majors politico-militaires, il ne passe pas une une occasion avons appelé au Dialogue National Inclusif pour qu'ensemble avec les partis politiques dit légaux, la société civile, le gouvernement, la diaspora et les religieux et les personnalités ressources tous ensemble s'asseoir autour d'une table et discuter de vrais problèmes de notre pays.

Tous les leaders de différents partis politiques aussi appelent constamment au Dialogue Inclusif. C'est nous les mouvements politico-militaires qui payons les prix avec des morts, des blessés, des veuves et les orphelins. C'est nous qui périssons sous les obus des chars du régime MPS, les français et les opérations Barkhan rien d'autre qu'en voulant offir l'alternance aux tchadiens par la seule voie que nous laisse le MPS.

Le GRDNIT nous a contacté au mouvement de l'UFCD et avons repondu positivement et aussi avons appelé les autres dirigeants et leaders de mouvements armés à se joindre à cette dynamique.
Oui! après plusieurs échanges fructueuses, la majorité opte pour le Dialogue sous reserve que le MPS répond positivement à cette proposition de GRDNIT qui tombe à un moment ou la paupérisation de la vie politique, économique, sociale, sécuritaire et sanitaires ne laisse aucun vrai tchadien indifférent face à de tels fléaux. 
La situation sécuritaire dans les pays limitrophes du Tchad à t-il besoin qu'on y mette de l'huile d'avantage sur le feu ? Un adagfe arabe dit ceci: "Al Arda Djarabal Al Hadjar".Fin de citation! Cela veut dire les termites ont essayé le rochet pour leur nourriture. Donc essayons cette fois-ci le MPS et son Président, saisissons cette opportuinité et cela permettra de ne plus verser le sang de tchadiens en refusant le Dialogue et vouloir coute que coute concerser le pouvoir par les armes en faisant appel à des armées étrangères de venir exterminer les jeunes tchadiens qui ont l'unique tord de rejoindre les mouvements armés lorsqu'aucune issue leur est offerte.
Il y a souvent une confusion entre le projet GRDNIT et le forum décrété par le président Deby. Quelle différence faites-vous entre les deux événements ?
Oui! le Dialogue que propose le GRDNIT a debuté le mois de main. Je me rappelle les consultations avec les chefs politico-militaires à ce sujet datent depuis le mois de mai, cela fait six mois. Alors que l'activation du CNDP et le deuxieme forum de Deby date de moins de trois trois semaines.                                                                                      Visent-ils les mêmes objectifs ? Non! Le Dialogue du GRDNT offre une possibilité réelle de se pencher sur la recherche du mecanisme de l'Alternance pacifique à la tête de l'Etat, qui permettrait de donner l'espoir aux tchadiens de rêver de la vraie démocratie de la bonne gouvernance qui fait ses preuves ailleurs!. Alors que proposent le forum décrété de Deby sans aucune consultation de leaders politiques, après que le premier forum lui a décreté une présidence intégrale sans partage dans tous les secteurs regaliens et aussi en lui offrant le droit de vie et de tuer les tchadiens. De remplir son epaule  et celle de ces proches de tous le mérites militaires Napoleen.
Et c'est une chose unique dans l'histoire du Tchad qu'un concensus clair entre les partis politiques dits légaux de l'intérieur, la sociéte civile dans sa diversité, les politico-militaires , la diaspora, les leaders religieux, la jeunesse , bref tous ensemble autour d'une seule et unique demande: L'alternance , l'Alternance!
Quels sont les défis auxquels êtes-vous confronté dans la tenue de ce GRDNIT ?
Certes les défis sont de plusieurs ordres : Comment convaincre les acteurs d'adhérer à cette initiative tellement que les tchadiens sont  abusés de façon répétitives de la mauvaise foi du MPS et le gouvernement à tel enseigne qu'ils ont perdu l'espoir d'abord en eux-mêmes et aussi à toutes les initiatives qui se créent si et là et donc l'issue est connu d'avance. Dans cet esprit, il faut avoir un cœur de lion et la patience du prophète Ayoub pour espérer prendre de telles initiatives et voir aboutir le résultat.  
Le deuxième défit est de faire en sorte que celui qui détient le levier du pays depuis des décennies y adhère et voie l'intérêt du Tchad d'abord. C'est le plus grand défit et je remercie le président d'avoir été clair et précis avec les tchadiens: 
<<Que lui a été imposé de forces aux tchadiens par la France pour servir les intérêts de la France comme partout dans les autres pays francophones. Servir les intérêts de la Francafrique pas, pour ceux du Tchad fin de citation >>                     Est ce que Deby a menti ? 
Regardez les actes posés par le MPS et Deby par vous_mêmes. Tous les secteurs sont en rouge. Que les tchadiens ne se plaignent pas de la gouvernance de Deby. Qu'ils prennent leur destin en main. Les tchadiens ne sont pas là eternellement à servir la France. 
Le troixième défit c'est au niveau des facilitateurs et le financement d'un tel rassemblement de dernier défit est que le régime réveille ses cellules dormantes pour essayer de torpiller le projet soit par le cash soit par la promesse de postes au sein du gouvernement ou encore demander l'expulsion des initiateurs de pays où ils résident.
Avez-vous des garanties  auprès des autorités du pays hôte pour protéger les participants issus de groupes armés ?
Le choix du pays hote et la securité des participants sera l'oeuvre de GRDNIT, des facilitateurs et  aussi de ceux qui sont soucieux de faire taire les armes dans la sous-région notamment au Tchad, au Soudan, en RCA et en Libye. Donc le moment venu tout sera mis en oeuvre pour assurer cela.
Quels sont aujourd'hui les partenaires qui ont accepté d'accompagner dans ce projet ?
Oui plusieurs partenaires politiques, financiers, stratégiques, groupes d'intérêts, les grandes puissances et facilitateurs ont été sollicités, et il est prematuré de les étaler ici présentement, de peur que la fourchette du diable y pique tous les morceaux. Neamoins, il y a assez de bonne volonté nationales et internationales pour accompagner le projet.

Vos mots de la fin!
je lance un appel probant en direction de camarades et frères d'armes de l'armée nationale tchadienne, et compagnons de lutte politico-militaires de cesser de nous entretuer à cause d'un regime qui vous dit qu'il ne sert pas le Tchad et les tchadiens.
Lui et ses enfants iront vivre en France qu'il sert maintenant et  vous et nous, avons un autre pays ou aller ? Non! Les élections et les forums ne sont que poudre aux yeux de tchadiens. 
Depuis trente années, Deby a-t-il gagné une élection  ? 
Depuis trente années, Deby a-t-il deposé les armes?
Cela n'est pas suffusement assez de laisser ce régime continuer à nous tenir à la gorge?

Alors, j'en appelle aux partis politiques de l'intérieur et à la société civile de tenir bon et ne pas prêter le flanc au forum de Deby formaté d'avance. D'ailleur le résultat est connu, c'est un échec cuissant.
Interview réalisée par : Ouganda Tangué / La rédaction Charilogone Media - Tchad.

Dr. HUSSAIN AHMAD AL HADJ, POLITICO-MILITAIRE TCHADIEN

Pour les groupes politico-militaires par délégation:
Dr. HUSSAIN AHMAD AL HADJ
Contact: +249 9918 8 6929
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :