Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Charilogone Média

Ce Mercredi 31 Mars 2021, a travers un point de presse le Collectif des lauréats de l'Institut Universitaire Agronomique et de l'Environnement de Sarh, sont sorti du silence pour lancer l'alarme autour de leur situation socioprofessionnelle. 
M. DJANGBEY Franklin est le porte parole dudit collectif. Il affirme que l'objet de cette communication est de permettre aux "lauréats de l'Institut Universitaire des Sciences  Agronomiques et de l'Environnement de Sarh que nous sommes, de faire la lumière sur la situation que nous traversons".

Et d'ajouter qu'ils estiment que "c'est dans le but de promouvoir l'émergence de notre pays à travers la promotion du secteur de l'agriculture, l'élevage et les activités connexes que cet institut qui forme des ingénieurs et des cadres formés pour servir  L'Etat et appuyez sur cette vision prônée par les plus hautes autorités" a été créé.  
Cependant, indique t-il : "nous sommes au regret de constater que depuis l'arrêté de 2013 qui a vu le recrutement d'une centaine de nos condisciples, il se lit comme une volonté manifeste de nous maintenir dans la précarité.  Sinon comment comprendre que depuis lors il n'y a aucun autre acte dans le sens de nous insérer dans la vie active?  Nous avons l'impression d'être écartés du système.  

Car nous ne sommes pas impliqué ni de loin ni de près au processus d'intégration qui a pris en compte le corps soignant, les enseignants, les scientifiques, etc.  fièvre électorale et toutes les tensions y afférentes, nous avons jugé opportun de rompre le silence et faire entendre notre voix. C'est pourquoi, nous avons estimé, pour renforcer nos capacités, utile de mettre sur pied un collectif.  Et, plutôt que des manifestations violentes, nous comptons mettre sur pied des manceuvres de plaidoyers auprės du gouvernement et ses partenaires.  Pour ce faire, vous l'aurez constaté, nous avons rédigé un communiqué de presse relayé par les différentes stations de la place.  Ensuite, nous avons adressé des différents courriers aux ministres concernés. 

Il s'agit du ministre en charge de l'agriculture et de celui de l'environnement et de la pêche, afin de les rencontrer pour discuter de vive voix de notre situation à travers un public.  Le pire, nos amis sortis de l'Ecole Technique d'Agriculture de Ba-lli se voient automatiquement recrutés à la fonction publique.  Mais que nous reproche-t-on concrètement?  Peut-être que nous aurions des meilleures réponses à travers nos démarches.  Meme si nous souffrons ainsi de cette situation, notre intention n'est pas de lutter mais nous nous inscrivons dans un processus de négociation que nous: espérons fructueuse.  J'invite mes camarades à garder espoir et demeurer sereins.  Je vous remercie pour votre attention aimable
Affaire à suivre...

Collectif des lauréats de l'Institut Universitaire Agronomique et de l'Environnement de Sarh

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :