Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Charilogone Média

L'Ordre des avocats du Tchad

Le Président du Conseil de l'Ordre des avocats du Tchad Me DJERANDI LAGUERRE DIONRO a fait une déclaration ce vendredi 27 Mai pour d'une part dénoncer des graves violations des droits humains a Kouri Bougoudi dans le Tibesti et d'autre part renouveler la cessation d'activité des avocats tchadiens. 
Selon Me DJERANDI LAGUERRE DIONRO, "le Barreau du Tchad s'est réuni en Assemblée Générale Extraordinaire ce jour 27 mai 2022 pour évaluer la cessation d'activités décidée depuis le 17 mai 2022 et faire des projections .  Aussi, l'Assemblée Générale s'est prononcée sur la situation troublante qui prévaut à Kouri-Bougoudi dans le Tibesti... Sur les violations graves des Droits de l'Homme à Kouri Bougoudi".
 En effet, souligne le Bâtonnier,  " depuis quelques jours, des informations persistantes font état des affrontements à Kouri Bougoudi dans le Tibesti faisant plusieurs morts et de nombreux blessés.  Cette situation préoccupante plus d'un et s'ajoute à la liste des cas antérieurs restés jusque-là non élucidés.  Le Barreau condamne ces violences qui portent une atteinte grave aux droits humains dont le droit à la vie en est le noyau dur".   
Et d'ajouter que "le Barreau du Tchad exprime une vive préoccupation par rapport à la situation sécuritaire dans cette localité du pays et la quantité d'armes qui y circulent sans contrôle.  C'est un défi majeur pour les droits de l'homme, la paix et la quiétude sociale"..
"Le Barreau du Tchad relève une fragilisation continue du tissu social sur l'ensemble du territoire national et la banalisation de la vie humaine pourtant sacrée [...] en appelle à la responsabilité du Gouvernement de transition afin que des mesures et dispositions soient prises pour ramener le calme à Kouri Bougoudi" dit-il. 
En outre,  indique le bâtonnier, "relativement à la cessation d'activités des Avocats L'Assemblée Générale, après évaluation de la situation a décidée du maintien de la cessation d'activités et réclame la libération des personnes détenues parmi lesquelles deux avocats.  Le Barreau du Tchad interpelle le Gouvernement de Transition pour le respect des règles des procédures et des lois de façon générale, gage d'un véritable État de droit.  Par ailleurs, le Barreau du Tchad appelle les plus hautes autorités à des actes forts d'apaisement et un grand sursaut pour la paix et la quiétude sociale qui sont mises à rude épreuve".  
 Par: TANGUE John

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article