Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Charilogone Média

M. AMOLLAH TOUA GOLBEY

Le regroupement de partis de droite dont fait membre le Mouvement pour l'Egalité et le Rassemblement de Citoyens (MERCI) à fait sa rentrée politique le vendredi 06 Mai 2022. Au cours de cette messe politique, le leader du MERCI a abordé quelques sujets de l'actualité sociopolitique au Tchad notamment : le dialogue national inclusif, le positionnement de son parti, le processus de transition en cours etc. 
Pour le socio-démocrate AMOLLAH TOUA GOLBEY «  depuis le 20 avril 2021 avec la mort tragique du président maréchal le pays est entré dans une nouvelle ère politique ». Mais  le parti MERCI rassure t-il  « est en vie et continuera de vivre parce que nous avons un programme politique pour la nation tchadienne. Nous constituions une force sur l’arène politique du Tchad et comptons le faire savoir et valoir lors des élections á venir ». Ainsi indique t-il « faire partie de ce regroupement ce n'est pas  du suivisme politique plutôt la défense de la rigueur morale défini par l'idéologie des partis de droite ». 

Mouvement pour l'Egalité et le Rassemblement de Citoyens (MERCI)


Une période de transition ayant modifiée la configuration politique ! 
Selon le leader du Mouvement pour l'Egalité et le Rassemblement des Citoyens, la scène politique est aujourd'hui devenue reconfigurée car le pays en cette période de transition dit-il « n’est pas une caisse de retraite pour que certaines personnes pensent qu’ils ne peuvent pas être remplacé. Ceux qui étaient populaire hier sont devenu impopulaire aujourd’hui à cause de leurs propres fautes et manque de vision stratégique ».

Mouvement pour l'Egalité et le Rassemblement de Citoyens (MERCI)


A cet effet, son parti et l'ensemble des autres formations politiques membres du « Regroupement de  Droite », sont déjà engagés et en ordre de bataille. « Cette transition ne peut se faire sans nous. Que les feuilles mortes fassent place à la nouvelle génération » prévient AMOLLAH TOUA GOLBEY. Et d'ajouter que « nous sommes du côté de ceux qui défendent l’intérêt des tchadiens. Le parti MERCI a toujours exigé que les choses se fassent d’une manière consensuelle en tenant compte de toutes les couches de la population tchadienne ». 
Par TANGUE John

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article