Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Charilogone Média

Le Ministre TAHIR HAMID NGUILIN

Le plus grand scandale de communautarisme que le Tchad n’a jamais connu, vient d’être révélé au Ministère des finances et du budget par son propre personnel à la suite des investigations de l'Inspection Générale d'État. Dégoutés par des pratiques de nomination malsaine orchestrées par le Ministre de tutelle TAHIR HAMID NGUILIN depuis le début de la transition, le personnel du Département et les inspecteurs d'État attirent l’attention du Conseil Militaire de transition et de l’opinion nationale sur cette pratique qui fruste les autres tchadiens.

Sur 138 postes de responsabilité au Ministère des Finances, 77 d’entre eux sont occupés par les membres de la communauté Gorane (dont appartient le ministre)  41 par les membres de la communauté Zakhawa et seulement les 20 restants sont répartis entre les autres communautés du pays (liste jointe). Tous les postes clés et stratégiques des régies financières sont distribués aux proches et amis du Ministre qui ne cachent pas leur ambition de s’enrichir le temps que dure la transition. Ils le font savoir ouvertement aux autres sans se voiler la face.

Les arrêtés de nomination qui sont signés par le Ministre des finances au profit de ses proches, ne sont ni publiés, ni copiés au service du personnel mais ils sont directement remis aux intéressés pour aller prendre service. A cela s'ajoutent les complaisances administratives notamment les décisions ne sont exécutées que si elles sont émises par l’un des membres de sa communauté. Ces derniers qui sont eux aussi majoritairement commerçants, priorisent les dossiers de leurs proches à chaque fois qu’une occasion de paiement des dettes intérieures se présente.

Le Ministère des finances et du budget est pris en otage par une seule communauté qui frustre les autres et se rend service comme dans une propriété privée. Cette pratique communautariste de TAHIR HAMID NGUILIN siphonne les régies financières au profit d’une communauté et met le trésor sous perfusion. Pour combler le vide, notre super ministre sillonne les institutions financières internationales pour endetter davantage le pays et tromper la vigilance du Président du Conseil Militaire de Transition. A ce sujet de dette extérieure du pays, nous y reviendrons avec des chiffres qui donneront des vertiges aux tchadiens.

Ce qui est sûr, nous perdons de temps à discuter avec les politico-militaires pour rien, le grand danger qui guette la transition et le Conseil Militaire de Transition viendra de l’intérieur et le communautarisme sera un facteur déterminant qui déchirera le pays. Le Ministre des finances le sait bien mais préfère l’enrichissement illicite de ses proches au détriment de l’unité nationale. Comme le dit un savant africain « les chars et les blindés peuvent arrêter la progression des rebelles mais jamais la colère d’un peuple. » Morale à retenir et ne soyons pas trop confiants.

Affaire à suivre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article