Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Charilogone Média

Général de Brigade Zakaria NGOBONGUE VARE

✍️Par: Ouganda TANGUE John
Au terme du décret N°1334/PCMT/MDPCCDNACVG/ du 25 Mai 2022, les commandes de la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale sont confiées au Général de Brigade Zakaria NGOBONGUE VARE. Il a été installé dans ses nouvelles fonctions le vendredi 3 Juin 2022 par le Ministre de la Sécurité Publique le Général Dokony Adiker représentant son collègue de la Défense, en présence de plusieurs personnalités, officiers, sous-officiers, gendarmes, parents et amis. 
"Je mesure donc le poids des responsabilités qui sont désormais les miennes et l'ampleur de la tâche à accomplir dans cette phase de Transition" affirme le nouveau Directeur Général de la Gendarmerie Nationale après avoir reçu des mains du ministre de la sécurité publique et l'immigration, Gal Dokony Adikher, l’étendard de commandement. 

 

Qui est ZAKARIA NGOBONGUE VARE ?
Elevé au grade de Général de Brigade depuis 2008, Zakaria NGOBONGUE, est l'un de rares officiers supérieurs de sa communauté, Marba (du village Kalmoudou, dans la sous-préfecture de Baktchoro, département de la Tandjilé-Ouest). 

Ce natif de Fort-Lamy (né en 1958) avait fait son entrée dans le corps en février 1976 comme engagé volontaire et va vite s'imposer au sein de l'armée grâce à son savoir-faire, son assiduité, sa discipline et surtout ses très fortes capacités intellectuelles. Trois ans après son engagement volontaire, il sera promu Sous-lieutenant (1979). Son sens élevé de valeurs et discipline militaire vont lui valoir une nomination en tant que Chef de bataillon en 1991 puis obtenir le grade de Lieutenant-colonel en 1997 après son retour de France avec un DEM (Diplôme d'Etat-Major). 

Homme d’une grande capacité d'écoute, humble, grand conseiller et surtout doté d'expérience et des qualités tactiques, Zakaria NGOBONGUE sera nommé conseiller à la Défense et sécurité auprès du Premier ministre durant deux années puis promu colonel en 2000. Il va, avec ce nouveau grade, occuper plusieurs autres postes de responsabilités: 

Respectivement, Inspecteur adjoint/Terre, Adjoint au chef d'Etat-major particulier du ministre de la défense (2000 à 2005), adjoint au DG de la Gendarmerie Nationale (2006), adjoint au Commandant de GEMIA (2007 à 2009), Directeur de la coopération militaire au ministère de la défense nationale (2009 à 2010), adjoint au chef d'État-major de l'armée de terre (2011 à 2014), Commandant du GEMIA (2014 à 2015). 
Chef d'état-major de la force mixte multinationale (FMM) du Bassin du Lac Tchad dans le cadre de lutte contre secte Bokon Haram de 2015 a 2016. 
C'est à partir de ce poste de commandement qu'il sera appelé en France pour suivre une formation à l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN). De retour de France, il sera nommé commandant du secteur nord Mali au sein de la Mission Nations Unis pour la Sécurisation du Mali (MINUSMA) de 2017 à 2019. 

Le Général Zakaria NGOBONGUE a reçu de nombreuses distinctions pour ses mérites et l'efficacité dans l'accompagnement de ses missions militaires. 
Il est lauréat de la Palme d'or de la Croix du mérite militaire de l'ordre de la Nation tchadienne; chevalier (croix) de l'ordre national du Tchad; Officier (Rosette) de l'ordre national du Tchad; Médailler de la défense nationale Française échelon or; médaille de la CBLT/FMM...

Le Général Zakaria NGOBONGUE est détenteur de plusieurs diplômes : un DESD (Diplôme d'Etudes Supérieur de Défense), un BEMS (Brevet d'Etudes Militaires Supérieures obtenu à CID en France), un DEM (Diplôme d'État-major obtenu en France), BCS (Brevet de Chef de Section) et tant d'autres certifications, fruits de ses participations aux séminaires et ateliers techniques au niveau national qu'international. 
Très courtois, assidu au travail et surtout très  expérimenté, le Général Zakaria NGOBONGUE VARE, a tous les ingrédients nécessaires pour parachever les travaux entrepris par ses prédécesseurs afin de réduire l'ampleur de l'insécurité au Tchad. Il prend la tête de la gendarmerie nationale au moment où la question de la sécurité des personnes et de leurs biens est cruciale. Vu son parcours, il doit véritablement se démarquer pour répondre aux attentes de sa population et répondre efficacement aux vœux des plus hautes autorités.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article