Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Incroyable mais vrai, la colonne de la révolution populaire et panafricaniste du peuple tchadien du Sud est née suite à un conglomérat de visionnaires panafricains tchadiens

Un mouvement est créé sous le nom de : Force Populaire Socialiste pour la Réforme Tchadienne (FPSRT).

Un choc ou un réveil ?

En toute sincérité personne ne s'attendait à une telle réaction, il faut le dire que c'est grâce à ces panafricanistes courageux et conscients de la nouvelle ère, qui visent à éradiquer l'ancien système avec son injustice pas seulement au Tchad mais dans toute la sous-région de l'espace Francophone (l'Afrique de l'Ouest et Centrale).

Comme le dit un proverbe, personne n'est obligé à l'impossible, et nous vous assurons qu'un renouveau est apparu dans le sud du pays avec la naissance d'un premier mouvement de panafricanistes révolutionnaires, le FPSRT revendiquant en premier lieu un droit sincère du peuple tchadien. Ce mouvement est composé actuellement de 1 700 militaires bien armés et entraînés avec 56 chefs dont 21 médecins affirment l'un des leaders.

Désormais, ce sont les hommes forts du Tchad et non les marchands d'illusion de la scène politique tchadienne. Nul ne pourra avoir le pouvoir et la force face à ses dirigeants des différents domaines groupés et que le peuple tchadien doit compter sur leurs projets afin d'amorcer l'indépendance totale du Tchad vis-à-vis de l'impérialisme Français et l'hégémonie occidentale en générale.

En attendant de connaître et de mettre au jour le nom du leader du mouvement avec son staff et leurs projets, le réseau mondial des panafricanistes engagés promet de revenir vers vous dans les jours qui suivent pour plus de détails. Encore faut-il insister pour que le FPSRT rassemble ce que le Tchad a de mieux en matière de technocrates, d'intellectuels qui en ont marre de la mauvaise gestion de la dynastie Deby.

Au moment où le feu tyran Deby a rendu orphelins ses acolytes qui, actuellement veulent vaille que vaille continuer son œuvre en massacrant sans pitié les manifestants du 20 octobre 2022, les forces du FPSRT présente ses sincères condoléances aux familles endeuillées et condamnent avec la dernière énergie ces massacre odieux dont les coupables sont le gouvernement tchadien et la France d'Emmanuel Macron.

En attendant de démarrer son projet dans le sud du pays, le recrutement des jeunes révolutionnaires reste ouvert dans tout le pays et dans la diaspora. Le FPSRT se prétend être capable de s'imposer d'ici très peu comme un mouvement révolutionnaire pour la libération du peuple tchadien dans la gueule des braqueurs du pouvoir.

De plus, le mouvement semble avoir des contacts sérieux à l'intérieur et à l'extérieur du pays. L'échantillon de leur projet vise principalement la justice, la sécurité et l'énergie (JSE). Ils promettent que dès leur prise de pouvoir, la première chose à faire est de travailler pendant toute une année pour résoudre définitivement le problème d'électricité à N'Djamena et dans toutes les provinces avant de faire quoi que ce soit. Ils ajoutent encore que la nouveauté qu'ils apportent aux Tchadiens est que le poste de Premier ministre et de ministre de la Justice sera désormais réservé à jamais aux femmes.

Sinon, quel sera son leitmotiv ?

"Plus de désordre au Tchad" et le franc-parler s'impose, le temps des beaux parleurs est révolu" Quant au plan de défense, une formation du premier bataillon des forces du "cyclone 1" regroupant plusieurs compagnies est lancée, rajouté par le grand chef du FPSRT ! 

Qui sont autour de cette étincelle qui entend briller du firmament ?

Pour l'instant, elle souhaite stratégiquement rester anonyme sur son existence. Ce qui est certain, c'est que ce mouvement fera parler de lui, puisqu'il a un logo en forme de cyclone en mouvement qui balayera toutes les injustices que le peuple tchadien a subies dans son âme et sa conscience.

Nous reviendrons sur cette information très prochainement.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article