Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Charilogone Média

Mme FATIME BOUKAR KOSSEI, Coordinatrice Nationale de la plateforme

La coordinatrice de la plateforme ‘’Vivons tous ensemble'’….. a procédé, ce samedi 19 novembre 2022, au lancement des activités de l’une de plus dynamiques organisation citoyenne tchadienne. Les invités majoritairement des jeunes et autres cadres et anciens acteurs sociopolitique du Tchad, ont tous ensemble pris l’engagement à œuvrer pour la paix et la cohésion sociale.

En effet, bientôt deux ans, le Tchad est dans une situation troublante causée par la disparition du Maréchal du Tchad Idriss Déby Itno. Ainsi, pour apporter leur pierre de contribution aux efforts de la refondation du pays mené par le conseil militaire de transition et du gouvernement de transition, les jeunes ont décidé de mettre en place une dynamique dénommée '’ Vivons tous ensemble, NI ICHOU KOULINA SAWA '’. Cela se justifie par leur volonté d’œuvrer pour la paix et la cohésion sociale dans notre pays afin de mieux éveiller les consciences de leurs frères et sœurs sur les valeurs de la paix, la stabilité et la concorde nationale.

« Notre pays, suite au décès brusque du Marechal du Tchad Idriss Deby Itno qui nous a laissé dans un désarroi total et sauvé d’une façon succincte par la mise en place d’un Conseil Militaire de Transition d’où nous saluons le mérite », indiquait Mme FATIME BOUKAR KOSSEI, Coordinatrice Nationale de la plateforme.

Mme FATIME BOUKAR KOSSEI, Coordinatrice Nationale de la plateforme

Selon elle, le pays est confronté à un défi de cohésion entre ses fils et filles de diverses communautés. La guerre et les conflits ont fait couler beaucoup de larmes. « Ces évènements ont frustré un bon nombre de jeunes semant la haine et le désespoir. Pour cela, « nous devons prôner l’esprit de la paix et de la cohésion sociale, afin d’être une génération de jeunes unis et solidaires », a souhaité la coordinatrice de la plateforme’’ Vivons tous ensemble'’.

« Vous conviendrez avec nous que la paix désigne un état de calme ou de tranquillité ainsi que l'absence de perturbation, de trouble, de guerre et de conflit. Elle correspond aussi à un idéal social et politique ou chacun de nous en tant que patriote devrait être un diffuseur de cette énergie » ajoute-t-elle.

Pour elle, il est de notre devoir en tant que jeunes, de tourner la page et de s’engager afin de lutter pour cette cause noble et commune. « C’est dans ce contexte que nous lançons officiellement cette plateforme qui s’engage à organiser dans tous les arrondissements de la ville de N’Djamena ainsi que dans toutes les provinces du Tchad, des caravanes de sensibilisation, des séries de projection des films documentaires, des témoignages des rescapés et victimes de guerres civiles, des conférences débats dans les maisons de quartier afin de vulgariser les valeurs de la paix en milieu jeune ».

En outre l'ambition est de parvenir à une vie paisible entre les Tchadiens, de promouvoir et d’encourager le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion.

Au cours de la cérémonie de lancement des anciens acteurs de la scène politique et associatives du Tchad notamment le Général GOUARA LASSOU, Mme ASMA GASSIM (doyenne et présidente des Lamyfortains et N’Djaménois) ont fait des témoignages poignants et insisté sur l’importance de la préservation, la consolidation et promotion de la paix et de la cohésion sociale entre les filles et fils du Tchad.

Par: Ouganda TANGUE

Les jeunes et cadres lors du lancement de la plateforme
Les jeunes et cadres lors du lancement de la plateforme

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article